24/04/2007

Le bruit et l’école

Le bruit est une nuisance, et le Département fédéral, de l’environnement, des transports et des communications a raison d’étudier diverses mesures pour la réduire. Ce qui me frappe, c’est que, au moment où nos autorités fédérales prévoient de pénaliser les sources de bruit, notre école publique, prise en otage par les héritiers de Piaget, a fait du bruit l’environnement normal de l’enseignement. Et tout particulièrement dans les petites classes, qui vivent dans un mouvement brownien perpétuel, dans l’agitation permanente des « activités » diverses « centrées sur l’élève ».

 

Après quoi, les enfants s’habituent à vivre avec les oreilles constamment excitées par le casque d’un balladeur, avant d’assister à des concerts tellement assourdissants qu’il faut chausser des tampons auriculaires pour les supporter. A moins d’être anesthésié par l’alcool et le cannabis…

 

Si on veut lutter contre le bruit, il faut d’abord accoutumer les enfants au calme. Une raison de plus pour lutter contre la pédagogie d’EVM « centrée sur l’élève ».

 

11:19 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (4)

03/04/2007

L'intégration par le prénom

Nous avons tous, dans les branches de nos familles ayant émigré dans un pays étranger, quelques exemples d'enfants auxquels les parents ont pris le soin de donner un prénom acceptable dans le pays d'accueil. Dans certains cas, on a choisi un double prénom, pour que l'enfant, sans renier son origine, puisse grandir dans son pays d'accueil en ressemblant un peu aux autres. Chez nous, de nombreux parents étrangers manifestent ce souci.

C'est un conseil que les milieux chargés de l'accueil et de l'intégration devraient donner aux parents étrangers qui mettent au monde un enfant dans notre pays. On pourrait leur dire que "Sabit", pour un garçon, c'est un peu équivoque; ou que "Milka", pour une petite fille, risque en Suisse de susciter quelques plaisanteries.

L'intégration, c'est, en maints domaines, une affaire de tact et de délicatesse. Choisir à son enfant un prénom qui lui permettra d'évoluer harmonieusement dans le pays d'accueil en fait partie. 

21:21 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (5)