19/07/2007

Qui formerait les parents de mineurs délinquants?

Il semble donc que 70% des Suisses seraient favorables à l'idée de contraindre les parents de mineurs délinquants à des cours d'éducation. Soit. Mais qui donnera ces cours? Il y a malheureusement fort à craindre que ce soient des professionnels de l'éducation formés à un certain nombre des théories qui ont apporté à l'école le vent de réformes que l'on sait. Et dans ce cas, cette éducation des parents pourrait bien créer plus de problèmes qu'elle n'en résoudrait. Parce que, dans ce domaine, les professionnels ne sont pas toujours une garantie. On cite même tel grand maître des sciences de l'éducation qui aurait eu la plus grande peine à éduquer ses propres enfants...

On voudrait espérer que ce soient des gens d'expérience, tel Maurice Nanchen, assez honnêtes pour admettre que la mode pédagogique des années 80 a fait fausse route. Ou simplement des parents ou des grands parents qui sont parvenus à éduquer leurs enfants avec succès en dépit de tous les périls qui le menaçaient: les jeux vidéo, la télévision, les difficultés scolaires, la drogue ou la violence. En matière d'éducation, être scientifique vaut parfois beaucoup moins qu'une bonne expérience personnelle.

09:20 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (16)

Commentaires

Il me semble que nous pourrions compter sur notre ministre Blocher, ses deux lieutenants Yvan et Oskar et sur ici sur Octave Vergaibel ?

Écrit par : méchante madame | 19/07/2007

Je suis bien d'accord les bien pensants ne pensent pas toujours assez loin, bravo d' y avoir songé, mais qui payera ses formations? ses éducateurs?.....

Écrit par : reynard | 20/07/2007

Vous construisez votre billet sur une simple suppostion ("Il y a fort à craindre que ce soit...") dans le seul but de vitupérer encore et toujours contre les sciences de l'éducation.
Est-ce bien raisonnable?
En outre, si c'est Rousseau que vous citez sans doute en filigrane (soyez précis, bon sang!), vous ramenez le débat 250 ans en arrière; un très bon score, en matière de débat sur l'éducation.

Écrit par : Finpoil | 20/07/2007

Il me semble que ceux qui sont acquis aux méthodes du laisser faire sont plutôt les parents que les enseignants. Je ne crois qu'il n'y ait rien à craindre de ce côté-là, plutôt dans la volonté de faire comprendre à certains parents qu'ils ne savent pas éduquer. C'est une tâche presque impossible, et il faudrait peut-être insister sur ce qui ne fonctionne pas en essayant de ne pas heurter leurs sentiments, par exemple :
-Pas de télévision à toute heure.
-Des livres à la maison, plein de livres. C'est le meilleur remède contre l'échec scolaire et contre les problèmes qui en découlent.
-Faire la différence entre l'adulte et l'enfant : l'enfant ne doit pas boire de l'alcool, conduire des voitures ou sortir au milieu de la nuit. Ces choses qui nous semblent évidentes ne le sont pas dans certaines familles.

Et surtout, le plus important, à mon avis, c'est de donner la même éducation aux filles et aux garçons. La préférence masculine au sein de la famille est source de conflits et de violences de toute sorte. Après les émeutes de la banlieue parisienne, on avait constaté que les émeutiers étaient, dans leur grande majorité, des garçons. Où étaient les filles? L'une des tâches de l'école devrait être de prévenir la préférence masculine et ses effets pervers.

Écrit par : inma | 20/07/2007

En fait, vous auriez aimé que les filles mettent le feu comme les garçons, Inma ? Non je plaisante, j'aime trop ce que vous écrivez et suis d'accord avec pour plus que l'essentiel.
Mais toute cette discussion est du bla-bla. Il suffit d'appliquer les lois existantes et les sanctions qui en découlent. Au début, cela va être un peu rude...

Écrit par : Géo | 20/07/2007

Méchante Madame serait une vraie éducatrice. Je la vois bien avec la cravache ! (C'est une plaisanterie !) Je suis heureux de vous retrouver. Alors contente de l'élection de Sarko ? Moi, je pense que pour former ces petits délinquants, il faut demander à Ueli Leuenberger car il connaît très bien les Allbanais et par conséquent les Kosovars qui sont les principaux "perturbateurs" !

Écrit par : Octave Vairgebel | 03/08/2007

Octave Vairgebelle j'espère que vous avez regardé le Temps Présent de hier soir ? La mauvaise éducation des jeunes semble universelle quelque soit la langue parlée et elle semble surtout être la conséquence de la mauvaise éducation de leur parents quelque soit leur nationalité…
La cravache, il faudrait déjà avoir le temps de la saisir pour l'utiliser... Ils courent vite les jeunes de nos jours et une fracture du fémur est vite arrivée… Laissons Ueli à ses idées noires et à ses visions de catastrophes, laissons l'UCD s'enliser dans ses marécages nauséabonds. Occupons nous de nos gamins qui ne demandent que ça. Ils ne seraient pas si mauvais nos gamins sans tout ce que nous leur avons concocté ici et là. Le porno, la violence, c'est nous qui les leur avons imposés un peu partout et je ne crois pas que les étrangers soient pires que les helvètes de souche pour autant que cette race existe. Dites moi un peu à quoi il ressemble l'helvète idéal bien éduqué. C’est quoi les critères ? J'aimerais bien voir votre liste personnelle puisqu’on est aux statistiques en ce moment. En attendant je vous conseille de faire un peu attention si vous allez au Grütli dimanche prochain. Evitez de prendre votre chien (même en laisse) car ils ont sûrement remis le gros bétail sur le pré divin. Prenez plutôt des carottes (pour l’ours), des pommes (pour les vaches elles adorent ça) et une petite badine pour tous les autres. La cravache c’est trop traumatisant !

Écrit par : méchante madame | 03/08/2007

PS: Je me suis fait courser par une genisse dans les pâturages également mythiques du Creux-du-Van. Je n'y était pour rien cat la malheureuse bête était traumatisée par le passage de quatre chiens non tenus en laisse par leur propriétaire... Les citatins et le amoureux fous des bêtes pourraient bien devoir apprendre les bonnes manières de la campagne s'ils ne veulent pas y laisser des plumes. Décidément, de nos jours, tout le monde est à éduquer. Au secours Madame la baronne !

Écrit par : méchante madame | 03/08/2007

C'est vrai que j'ai été désagréablement surpris par les revendications de M.Haury de se balader avec son chien dans n'importe quel pâturage. La situation de la Suisse est-elle donc telle qu'il faille abandonner l'élevage des vaches pour celui des chiens? Chantera-t-on le Ranz des Chiens à la prochaine Fête des V ignerons ? C'est probable. On mettra des vaches en plastique dans les pâturages. De toute façon, à la vitesse où ils sont remplacés par les forêts (censées être mortes depuis longtemps) et où la tête de nos politiciens - de droite comme de gauche - se dégrade, la question des vaches ne se posera plus très longtemps.

Écrit par : Géo | 03/08/2007

Gentille Méchante Madame, le Grutli n'est plus dangereux. Il l'était mercredi soir avec les invités triés sur le volet par Cruella. Lors dde sa garden-party privée, le danger sortait de sa bouche ! Ce n'est pas nouveau, hélas. Je trinque avec une très bonne damassine à votre santé. Cordialement. Octave

Écrit par : Octave Vairgebel | 03/08/2007

Hé,hé, Octave Vairgebelle ! Je vois que ça vous a touché en plein coeur ce beau coup de patriotisme féminin de gauche ? Ça fait mal, hein, de voir une femme, et en plus une socialiste, damner le pion à votre idole ? Vous noyez pas votre chagrin dans la damassine ? Moi vous devez le savoir, je ne trinque qu'au Saint Veran ou à la bleue , et encore, seulement quand je suis de bonne humeur... à la santé de notre présidente !

Écrit par : méchante madame | 03/08/2007

Ce qui fait mal, ce n'est pas le sourire niaiseux de votre sainte patronne, c'est l'incroyable stupidité des leaders de droite qui lui ont offert cette "victoire" sur un plateau d'argent. La droite suisse est en train de détrôner la droite française, qui a pourtant belle réputation et pas volée (souvenez-vous de la dissolution de l'Assemblée nationale...). Qui voudrait voter radical alors que certains de ses membres s'alignent sur les socialistes pour niveler l'école à son niveau le plus bas ?
Les libéraux ne sont qu'un groupuscule de vieillards séniles et qui n'ont jamais trop bien su ce qu'ils voulaient (cf. la gestion des réfugiés par Druey). Alors, si l'on n'a pas envie de voter pour le parti des fonctionnaires et leurs sacro-saints privilèges ou celui des bobos-gôchos, il ne reste que l'UDC. Ou s'abstenir.

Écrit par : Géo | 03/08/2007

En réponse @Geo
Non, nous n'en arriverons heureusement pas aux vaches en plastique car ici dans les campagnes réservées à l'élevage le bon sens prédominera encore quelques années et le retour des taureaux est plutôt le signe que certains paysans de montagnes gardent les pieds sur terre et diversifient leur façon de faire : moins de vaches à lait et plus de races à viande. Mon père, fils de paysan, hésitait toujours avant de pénétrer dans un champ car il avait gardé le respect du taureau que beaucoup de paysans gardaient encore dans sa jeunesse. Après tout, la campagne appartient avant tout à ceux qui l'entretiennent et les petits panneaux jaunes ne sont pas un gage de garantie de la sécurité des lieux. On ne peut pas non plus multiplier les barrières pour sécuriser les promeneurs… Cette nouvelle mode me plait assez, on verra peut-être moins de chiens se balader à la campagne et la faune domestiquée ou sauvage nous dira merci ! Autre preuve de bon sens, les sonnailles reprennent du service car là aussi, mettre une cloche au cou de sa vache, ce n’est pas seulement un geste esthétique !
L’avance des forêts ? Je ne m’aventure pas sur ce terrain, parlons plutôt de la disparition des politiques…


Écrit par : méchante madame | 04/08/2007

Le bon sens prédominera ? Méchante madame se veut méchante mais reste bourrée d'idéalisme et parie sur l'avenir radieux de l'humanité ? Que représente le pouvoir paysan par rapport à celui des marchands de bouffe pour chats et chiens ? Peanuts ! La Suisse est un pays de petits bourgeois fonctionnaires ou employés de banque, tous propriétaires d'une horrible villa dans une horrible zone de villas. Et chacun de ces petits bourges se doit de posséder un clébard (que l'on emmène discrétement le soir chier sur les terres du voisin) ou quelques chats dont le rôle est d'éliminer les derniers passereaux ou lézards encore vivants. Mais je m'en fous : encore quelques milliers d'années et plusieurs centaines de mètres de glace recouvreront les habitats de ces @!!!_:`(.-...et leurs députés écolos ou libéraux-écolos.

Écrit par : Géo | 07/08/2007

Non, là vous vous trompez, je ne parie sur rien. C'est vrai qu'autour de moi le calme règne encore mais je sais qu'il n'est qu'apparences trompeuses. Je sais aussi que tout cela sera bientôt foutu. Il me suffit de sortir quelquefois de mon trou et je me retrouve vite les pieds sur terre. Un petit bout d'autoroute, une virée à Lausanne et le tour est joué... Je profite encore égoïstement de mon bonheur mais il a déjà un goût de moisi. Pourtant dans la solitude d'une forêt l'illusion est complète,on ressent ce que devait être le monde d'avant, ce qu’il était encore il n’y a pas si longtemps. Sur les coteaux de Lavaux, au bord du lac il m'arrive de ne rien regarder, de fermer les yeux et de me retrouver devant une peinture de Boccion. Lavaux sauvé ? Ilusions ! Méchante madame ne fait que cacher son désespoir !

Écrit par : méchante madame | 07/08/2007

Les horribles zones de villas sont plus agréables à regarder que les boîtes à chaussures en béton que les ignorants et les snobs semblent adorer. Enfin, ce qui est "audacieux" aujourd'hui sera ridicule demain.

Écrit par : inma | 07/08/2007

Les commentaires sont fermés.