14/11/2007

Le « joint » des privilégiés

L’étude de l’UNIL sur le cannabis doit être lue avant d’être interprétée. Sur les 5363 jeunes interrogés, seuls 455 (= 8,5%) se trouvent en situation de ne fumer que du cannabis sans y adjoindre de l’alcool et/ou du tabac. 1703 (32%) sont des polyconsommateurs ; les autres sont abstinents. Dans le groupe « Cannabis seul », fortement minoritaire, on constate que les jeunes qui ont de bons résultats scolaires, font du sport, vivent dans une famille harmonieuse et ont une bonne équipe de copains peuvent fumer un « joint » de temps en temps sans danger. En d’autres termes, que dans une petite élite de jeunes pour qui tout va bien, un peu de cannabis, occasionnellement, ne fait pas de mal. Ce qui est d’une banalité affligeante. Ouf : l’étude ne révèle rien d’autre que ce que nous savions déjà !

Le problème, c’est que la politique de santé publique ne s’adresse pas d’abord au jeunes pour qui tout va bien, mais à ceux qui sont en difficulté ou en danger. Ce sont les jeunes fragilisés par une rupture familiale, des difficultés scolaires ou un isolement social qu’il convient de protéger. Pour ces jeunes-là, le cannabis (comme l’alcool et le tabac) constituent un véritable danger. C’est à leur intention que les adultes en général, les autorités en particulier doivent donner un message clair : on ne pactise pas avec le cannabis.

09:07 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

On ne pactise pas avec le cannabis !
Je veux bien ! Mais, plus haut, vous parlez aussi d'alccol et de tabac, donc implicitement vous pensez qu'il est possible de pactiser avec ces deux "drogues" là ! Avec l'alcool, parce qu'il ne s'agit que de faire la noce, un "Cana bis" en somme ! Et pour l'herbe à Nicod, c'est probablement l'envie de faire un tabac aux prochaines élections.
Bizarre pour un médecin !

BON!... C'est vrai, il y a même des politiciens qui pactisent avec le "diable": On a vu Radicaux pactiser avec l'UDC et des "écologistes" avec le libéralisme... Mais heureusement de ces "diableries", personne ne savait qu' "enfer"!

Écrit par : Bla-Blo-gueur | 14/11/2007

Libéral, quelle fumisterie !!!

Chaque fois qu'un parti se dit "libéral", il est on ne peut plus liberticide ! C'est un peu comme le parti National Socialiste qui est tout sauf social, ou les Démocrates Suisses qui sont totalement anti-démocrates !!!

Écrit par : | 21/11/2007

Oui, libéral !
Le libéral n'est pas un anarchiste. Le libéral a une certaine vision de l'individu. Il le veut "Selbstständig", c'est-à-dire capable de tenir debout par lui-même. C'est la condition de base de la liberté. Un être humain sous-dépendance, qu'il s'agisse de drogues, de sectes ou de structures sociales est un individu qui n'est pas "selbstständig". Eviter que des jeunes tombent sous la dépendance de drogues, oui : c'est un beau combat libéral !

Écrit par : Jacques-André Haury | 21/11/2007

Les commentaires sont fermés.