01/02/2009

Détestable excommunication

L’excommunication hérisse les protestants. Elle constitue l’une des spécificités du catholicisme que la Réforme a condamnée. Dans la logique catholique, l’Eglise constitue un médiateur nécessaire entre le croyant et Dieu ; le salut passe par le sacrement de la communion ; celui qui est exclu de la communion est privé de tout accès au salut. L’excommunication est une condamnation à la mort éternelle ! Au moyen âge, les excommuniés étaient enterrés de nuit, et hors des murs du cimetière, pour bien signifier qu’ils ne pouvaient espérer le salut.

Les protestants affirment le salut par la seule grâce de Dieu. Ils remettent à Dieu le jugement des cœurs, et refusent d’interposer une hiérarchie, un clergé, entre Dieu et ses fidèles.

L’excommunication est conforme à la logique de l’Eglise catholique, mais profondément contraire à l’esprit réformé, qui la considère comme essentiellement contraire à l’Evangile. L’excommunication constitue ainsi le fond du fossé qui sépare les catholiques des protestants.

On y ajoutera que, dans la pratique, l’excommunication est principalement dirigée contre ceux qui contestent l’autorité de l’Eglise et qui, de fait, nuisent à son unité et à la force de sa hiérarchie. Ceux qui offensent le médiateur plutôt que ceux qui offensent Dieu !

L’excommunication des évêques d’Ecône participait de cette logique, tout comme la levée de cette mesure. Quant à l’évêque révisionniste Williamson, ses propos vont dans le même sens : il « regrette » les dérangements qu’il a occasionnés au pape. Qu’il ait violé ses devoirs de charité à l’endroit du peuple juif, voire qu’il ait offensé Dieu : peu importe. L’excommunication ne porte pas sur ces « détails »… Mais qu’il ait donné du souci à l’Eglise, cela il le regrette !

En cette année qui célèbre le 500ème anniversaire de la naissance de Clavin, l’affaire de la levée de l’excommunication qui émeut l’opinion publique donne une bonne occasion aux Réformés de réaffirmer l’un des fondements de leur foi. Dieu seul accorde au croyant le mystère de la communion avec  Lui, et aucun humain ne doit se sentir autorisé à faire barrage à cette communion. Le rappeler n’est pas faire obstacle à l’œcuménisme que j’appelle de mes vœux et de mes actes : c’est simplement mettre en évidence un des points importants qui nous séparent encore de l’Unité des chrétiens.

Commentaires

Les Libéraux, lorsqu'ils étaient encore seuls -si j'ai compris "tout bien" ce qui c'est passé- n'étaient pas très contents d'avoir des "dissidents" dans leurs rangs. En fait, selon un très, très long texte de Mme Isabelle Chevalley*** il appert qu'Écologie Libérale, votre parti qui n'en est pas vraiment un donc a été excommunié!

Ben zut alors!... ça fait un moment que je m'intéresse à la politique (Attention: uniquement examinée de l'extérieur! Je suis fou! Mais pourtant pas à ce point là!), je n'avais jamais constaté - avant votre billet qui n'est pas une bulle (on l'aura compris)- que les Libéraux (ancienne formule) étaient de l'obédience de notre "Très-Sainte-Mère-l'Église-Catholique-Romaine". Et oui! Il n'y a qu'elle qui excommunie et Écologie Libérale l'a été par ces dits Libéraux.

Le Très-Saint-Père, pas le Siffleur, l'autre, a dû vous oublier!... Il ne vous reste qu'à devenir négationnistes!... Mais au sujet du réchauffement climatique!
Là, vous rentrez dans le giron du nouveau parti Libéral-Radical sans coup férir (Non! Pas "ce coup fait rire"! Quoique!)... Et, de toute façon, Dieu saura reconnaître les siens, mais il ne faut pas les prendre pour des canards sauvages!

*** http://chevalley.blog.24heures.ch/archive/2007/05/index.html

Écrit par : Père Siffleur | 02/02/2009

Votre note tente d'expliquer ce qu'est l'excommunication selon la hiérarchie (institutionnelle) catholique, et la logique de son application. Je suis une soeur catholique et je me permets de dire que cette pratique est étrangère à la Bonne Nouvelle de Jésus.
Au pays de l'apartheid, (Afrique du Sud), des autorités religieuses tentaient de justifier, à l'aide de la Bible (!) ce système inhumain (un crime contre l'humanité)! Une "Hérésie" selon certaines Eglises réformées.
Ce qui se passe au Vatican à l'heure actuelle: levée de l'excommunication pour des gens comme ceux, celles d'Ecône et des Williamson et al, est simplement, pour la plupart des catholiques que je côtoie dans ce Canton (Fribourg) une source de confusion! Assez vite balayée par d'autres soucis! Pour d'autres, moi y compris, c'est un scandal. Mais l'Eglise n'est pas à Rome, elle est là, je pense, chez les Grassroots, à la base. Là où deux ou trois bossent et prient ensemble avec Jésus. D'un autre côté, le pape continue de filtrer, d'avertir, de menacer d'excommunication tous ceux/celles qui pratiquent une théologie de la libération dans le contexte de leur réalité! Il me semble que le pape, le politicien, respecteraient leur dignité propre, s'ils respectaient la dignité des "exclus" et leur droit à réformer, à créer du neuf.

Écrit par : cmj | 03/02/2009

Les commentaires sont fermés.