27/10/2009

Un Lausannois heureux

Je suis soudain tout content d’être lausannois ! En peu de jours, trois bonnes nouvelles dans la politique de notre ville : le métro à Français, les dealers à Vuilleumier et l’éclairage à pédales.

 

Bravo à Olivier Français de combattre le tram au profit d’un métro. J’avoue avoir voté bêtement, au Grand Conseil, pour le crédit d’étude du tram, faisant confiance à l’unanimité des experts qui le proposaient. Mais Olivier Français a eu raison de rompre cette belle unanimité en suggérant un métro. Pour mille raisons : la fiabilité des horaires, la sécurité des piétons, l’économie de l’espace urbain, etc. La solution métro est probablement plus chère au moment de l’învestissement, mais sûrement pas lors de l’exploitation. Et lorsque le tunnel est creusé, c’est un cadeau durable pour les générations à venir.

 

Bravo à Marc Vuilleumier : qu’il ose empoigner le problème des dealers à Lausanne en termes de fermeté et de dissuasion rassure. Le bon sens est donc à la portée de tous les bords politiques. On peut imaginer que son prochain combat sera de chasser les mendiants de nos rues, qui sont une injure à notre ordre social.

 

Et bravo à ceux qui ont installé un éclairage à pédales sur la Place du Nord. Alors que la gauche fait depuis longtemps de la gratuité son fonds de commerce, voilà une réalisation à haute valeur pédagogique : l’énergie a un coût ! L énergie et tout le reste. « Si tu veux obtenir quelque chose dans la vie, mon petit gaillard, il te faut pédaler ! » L’apprentissage du mérite, en quelque sorte.

 

Vous comprenez pourquoi je suis tout content d’être lausannois !