26/09/2010

La Lumière au musée des Beaux-Arts

Ne manquez pas la nouvelle exposition présentée au Palais de Rumine : « La lumière dans les collections du musée » : Bernard Fibicher nous a préparé une petite merveille. Elle constitue à nos yeux le parfait exemple de ce que Vaudoises et Vaudois sont en droit d’attendre de leur musée cantonal. Sachant qu’il est impossible – et qu’il le sera toujours, même dans le nouveau MBA ! – de présenter au public l’ensemble des œuvres de nos collections cantonales, il est nécessaire d’en opérer des sélections successives, au fil d’expositions temporaires. Le critère de sélection le plus banal est celui de l’artiste : une exposition temporaire consacrée à un peintre déterminé, voire à une école. Mais l’exposition thématique est cent fois plus intéressante. Et probablement cent fois plus difficile à réaliser. Elle permet au visiteur de rencontrer des artistes et des époques très diverses au fil d’œuvres qui trouvent une étonnante unité. Juxtaposant des artistes de dimension mondiale avec des peintres plus locaux, cette exposition a aussi le mérite de mettre en valeur l’apport de nos artistes vaudois.

On peut débattre de la construction d’un nouveau MBA. On peut diverger sur les relations qu’établit le Canton avec les privés proposant de lui prêter leur collection.

Mais là n’est pas l’essentiel. Au fil des ans, diverses personnalités ont fait don au Canton d’un nombre considérable d’oeuvres d’art de grande valeur. D’autres ont été acquises. Ce patrimoine appartient aux Vaudoises et aux Vaudois. L’administration – et tout particulièrement le Musée cantonal des Beaux-Arts – a pour mission première de présenter ces oeuvres au public. L’exposition qui vient de s’ouvrir au Palais de Rumine s’inscrit parfaitement dans cette mission. Courrez la visiter, jusqu’au 2 janvier 2011!

18:50 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

dans le temps et pas si vieux que ça,une poignée de mains un sourire sincère ensoleillaient votre journée,il est triste de voir le nombre de gens oubligés de visiter un musée pour rencontrer un peu de lumière,remarquez qu'en 50 déjà les androides de Jaquet-Droz enchantaient mon regard,et peut-être est-ce ces fameux automates qui me firent rechercher chez tous les humains quelque chose de spécial,c'est vrai le musée des beaux arts de mon canton possèdaient aussi une magie jamais égalée depuis!comme le célèbre sans blaaague d'un non moins célèbre clown n'ayant de loin rien à voir avec le clonage si recherché par certains scientifiques au grand dam de l'humanité!

Écrit par : lovsmeralda | 28/10/2010

Les commentaires sont fermés.