10/09/2013

A qui vont les applaudissements des réformés ?

Des applaudissements nourris et répétés lors d'un culte de consécration semblent réjouir les responsables de l'EERV en perte de repères : ils sont pourtant totalement déplacés.

Un culte est une célébration communautaire. Les réformés ont d'ailleurs développé une architecture en amphithéâtre, permettant aux fidèles de se rassembler autour de la Parole, de sa prédication et de la table de communion, et non pas face à un prêtre ou à un autel. Dans les édifices antérieurs à la Réforme, un aménagement de l'espace s'est fait dans cet esprit : ainsi, dans la cathédrale de Lausanne, les chaises qui furent longtemps disposées autour de la chaire, négligeant complètement l'espace surélevé du choeur.

En adoptant dans la cathédrale la disposition actuelle, les responsables ont déjà perdu un repère et transformé ce haut lieu du culte réformé en une salle de spectacle, plaçant l'assemblée non plus autour de l'orateur, mais en face de lui, de la table de communion et de toutes les activités qui peuvent prendre place sur le "podium" que constitue le choeur.

Lorsqu'on perd un premier repère, la voie est ouverte à tous les égarements. Désormais, puisque les fidèles sont invités à un "spectacle" (ballet ou prestation chorale), ils sont bien sûr aussi appelés à applaudir chacun des épisodes, la prédication constituant un sketch parmi d'autres...

Il y a pourtant des gens de foi qui entrent à la cathédrale pour une célébration à la Gloire de Dieu, dans un esprit de prière : pour eux, chacun contribue à une célébration à la place qui est la sienne, autant celui qui prêche que celui qui chante ou celui qui prie, même de sa place. Tous s'assemblent pour louer Dieu; aucun ne mérite des applaudissements. 

Si l'EERV trouve "tendance" d'inviter ses fidèles à applaudir, alors que ce soit en réponse à une prière de louange, un alleluia, pour louer Dieu ! Lors d'un culte, "soli deo gloria", et à Dieu seul les applaudissements. Quant aux remerciements et félicitations aux serviteurs,  il y a d'autres occasions de les exprimer. Mêmes les membres du Choeur des jeunes de l'EERV seraient prêts à le comprendre : il suffirait de leur leur expliquer.

 

Commentaires

En vous lisant j'ai eu l'intention d'applaudir!

On remarque que l'épisode de cette réforme vous a EnERVé!... Votre Sainte Colère restera un repère spectaculaire pour les jeunes de l'EERV-

Écrit par : Baptiste Kapp | 10/09/2013

@ Baptiste Kapp merci pour les jeux de mots,un vrai régal!

Écrit par : lovsmeralda | 10/09/2013

Les commentaires sont fermés.