09/09/2014

La France, notre modèle socialiste

Les jeunes socialistes bâlois proposent d’introduire en Suisse la semaine de 35 heures : la situation est claire.

La plupart des propositions politiques sont fondées sur des hypothèses. Parfois, au contraire, elles ne sont simplement reprises d’un modèle déjà réalisé dans un pays voisin. En ce sens, on peut se réjouir que la France serve de modèle aux jeunes socialistes…

L’idéologie socialiste est dominée par le dogme de l’égalité : tous sont toujours égaux en tout, sur tout et partout. Les 35 heures expriment ce dogme. En réduisant à 35 heures le travail d’un employé, on fournit un emploi à un autre, tous étant de compétence, de caractère et de performance égale.

L‘égalité obsessionnelle inspire l’essentiel des mesures prises par la France. Inutile de préciser que « le mariage pour tous » n’est qu’une expression égalitaire (dans un milieu qui revendique à la fois le droit à la différence et la non discrimination…). La politique fiscale de la France vise, à l’évidence, à « corriger les inégalités », notamment en privant ceux qui travaillent davantage du fruit de leur travail. La Secu, qui sert de modèle à la Caisse publique, est fondamentalement organisée autour de l’idée d’égalité.

A l’égalité socialiste s’oppose le mérite, cher aux libéraux : celui qui fournit un effort doit en tirer un bénéfice (qui n’est pas toujours financier). Et les libéraux relèvent qu’il est juste que celui qui travaille - et apporte ainsi une contribution à la collectivité - s’en tire mieux que celui qui tend la main au bord d’un trottoir : l’égalité est une injustice.

Il n’est pas choquant que certains se réclament de l’égalité alors que d’autres professent le mérite. Notre préoccupation est ailleurs : comment est-il possible que de jeunes esprits, probablement intelligents – l’intelligence assez répandue chez les socialistes – puissent encore prendre leur modèle sur la France ?

Ou alors faut-il les en remercier : leur programme est clair, il est déjà accompli à nos frontières, et la Suisse n’en a pas besoin.

Commentaires

N'est-ce pas De Gaulle qui a dit,les Communistes c'est comme les Socialistes ils ne sont pas Socialistes car ce qu'ils préférent avant toute chose c'est pouvoir profiter de l'argent mais gagné par d'autres

Écrit par : lovsmeralda | 11/09/2014

Les commentaires sont fermés.