14/03/2016

La RIE III n'est pas le succès du centre

N'en déplaise à Axel Marion, le projet de réforme vaudois de la fiscalité des entreprises n'est pas le succès du Centre. Un peu facile, lorsque l'accord est trouvé, de lui coller le qualificatif de "centriste", comme si le PDC y était pour quelque chose. Cet accord est le fruit de deux volontés politiques opposées : une droite qui se préoccupe de façon générale d'alléger le poids de la fiscalité, et d'une gauche qui veut accorder des avantages sociaux. S'agissant de la droite, elle se réjouit de pouvoir réduire l'impôt sur le bénéfice des entreprises, sachant bien que la réduction de l'imposition des personnes physiques, qui demeure l'un de ses objectifs, devra intervenir dans un second temps. Quant à la gauche, elle se félicite, bien que minoritaire dans notre canton, de parvenir à obtenir quelques avantages sociaux, qui sont son combat permanent. Au passage, la suppression des statuts spéciaux, qui est une exigence des pays voisins, arrange tout le monde.

C'est accord, parfaitement dans la ligne de l'esprit de cohésion qui fait le miracle vaudois, n'est pas né d'une démarche "centriste", mais d'une saine confrontation politique entre une droite et une gauche qui ont des lignes politiques claires et distinctes, et qui sont condamnées à s'entendre. Que la résultante de cette confrontation se trouve au centre, par la force des choses, n'a rien d'étonnant. Mais rien qui autorise les partis du centre à la moindre autosatisfaction. Au contraire : l'accord de la droite et de la gauche autour de la réforme de la fiscalité des entreprises démontrerait plutôt que les partis du centre sont inutiles. Ce semble d'ailleurs bien être l'avis des électeurs, qui leur accordent de moins en moins leur confiance.

Commentaires

Cher Jacques-André, merci pour tes réflexions toujours stimulantes. Tu soulèves une vieille question, à savoir si le centre est un "lieu" politique ou la "résultante" de la gauche et de la droite. Pour ma part je postule que cela peut être les deux, mais dans le cas d'espèce on est en effet plutôt dans le 2e scénario. D'ailleurs, si tu relis mon post de blog, je ne prétends pas que le PDC est l'instigateur de la RIE III vaudoise mais que nous la soutenons parce qu'elle propose de facto une ligne centriste, équilibrée entre droite et gauche. Nuance. Cela n'enlève rien au fait que certaines personnes peuvent se sentir "naturellement" portées vers ces équilibres centristes et penser les solutions politiques en intégrant à la source les idées de la droite et de la gauche. J'en fais partie, comme le PDC vaudois, et manifestement aussi les Vert'libéraux lausannois qui ont formé une liste commune appelée "Le Centre". Cette ligne politique est peut être minoritaire aux yeux de l'électeur, elle a néanmoins toute sa légitimité.

Écrit par : Axel Marion | 15/03/2016

Mine de rien, un débat très intéressant. A quoi servent les centristes ? Le rôle d'une quille et d'un lest dans un bateau ? Si le centre arrivait à exister en France, ce pays réussirait peut-être à se sortir des ornières stériles de l'alternance...
Par contre, en Suisse, l'alliance radicale/socialiste au centre (tu me laisses le culturel et je t'abandonne l'économie) me semble avoir plus d'effets négatifs que de positifs.

Écrit par : Géo | 16/03/2016

Les salariés vaudois qui sont les électeurs d'aujourd'hui, vont vite se rendre compte que la charge fiscale déduite aux entreprises va leur être mise sur le dos!
Dès l'an prochain, si le canton s'aligne sur le fédéral, le plafonnement des déductions pour frais de déplacement va nettement élever la charge fiscale des salariés, (notamment les pendulaires-véhicules au-delà d'un rayon de 30km) sans compter que les allocations familiales sont toujours imposables.

Quand le PLR et les socialos s'associent c'est toujours au détriment des salariés et employés.

Écrit par : Corélande | 21/03/2016

(notamment les pendulaires-véhicules au-delà d'un rayon de 30km)
Mais quelle excellente nouvelle ! Je pense qu'on devrait en plus les taxer encore plus...
Résumons : Corélande est une militante UDC qui milite pour qu'il y ait de plus en plus d'immigration pour surcharger toutes les infrastructures, routes, écoles, hôpitaux et que personne ne paie rien.
Allez militer à l'extrême-gauche, Corélande...

Écrit par : Géo | 21/03/2016

Les commentaires sont fermés.