15/05/2019

Pourquoi la Suisse s'en tire mieux que la France : l'exemple des prothèses auditives

En Suisse, les malentendants peuvent acquérir des prothèses auditives. Sur la base du certificat établi par un spécialiste accrédité, les assurances sociales accordent au patient une subvention, laissant à sa charge le reste du financement, qui représente souvent quelques milliers de francs. Les prestations complémentaires ou d'autres associations, comme Pro Senectute, prennent à leur charge les montants que les plus nécessiteux ne peuvent pas payer eux-mêmes. Ce sytème a une conséquence : pour procéder à l'acquisition de prothèses auditives, les patients doivent en avoir la motivation et faire l'expérience du bénéfice qu'elles leur apportent. On évite ainsi que ces appareils coûteux ne finissent leur vie dans un tiroir de table de nuit.

La France, dont on connaît le trou financier de la Sécurité sociale, vient de faire la démarche inverse. Si le médecin considère que le port de prothèses acoustiques est nécessaire, le patient les obtiendra désormais sans dépenser un sou. Quelques professeurs spécialisés saluent cette victoire ! En passant complètement sous silence que le patient, et lui seul, peut apprécier le véritable bénéfice d'une prothèse acoustique et qu'il est dans l'intérêt de tous qu'il doive financièrement participer à la décision de cette acquisition. Sans doute, les fabricants de ces petites merveilles technologiques se réjouissent-ils de ce "progrès social"...

Il est inquiétant que des médecins, et plus encore des cadres universitaires, aient si peu le sens de l'intérêt général qu'ils se réjouissent de parvenir à creuser davantage encore le déficit public de la France. Une fois de plus, on perçoit que le miracle helvétique réside dans cet équilibre subtil entre la solidarité publique et l'effort demandé à chacun.

 

21:43 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (13)

Commentaires

Intéressant de faire le même constat en matière de soins dentaires.

La promesse du candidat Macron ("reste à charge zéro") se concrétise actuellement et aboutira à une distorsion encore plus grande des pratiques professionnelles en France, in fine au détriment de la santé bucco-dentaire de la population. Cela ressort de la fameuse expression de "sans dent" prêtée au past-président Hollande, mais plus sérieusement d'une toute récente étude d'un économiste spécialisé dans le domaine de la santé.

https://www.letemps.ch/suisse/perspective-dune-assurance-dentaire-alarme-profession

Écrit par : Olivier Marmy | 18/05/2019

Pourquoi passer par 15 intermédiaires, achetez en Chine directement !

Écrit par : Corto | 19/05/2019

@ Corto : acheter en Chine sur Internet est une solution tentante si l'on ne retient que l'aspect financier. Mais pour qu'une audioprothèse soit efficace, il faut qu'elle soit adaptée assez exactement à la perte auditive du patient. Et c'est le rôle des audioprothésistes qui font là un excellent travail, irremplaçable par Internet, et qui, légitimement, doivent en retirer un revenu, comme pour n'importe quelle autre activité.

Écrit par : JA Haury | 19/05/2019

@JA Haury, les interfaces utilisateurs sont très faciles à gérer, parfois, mieux vaut ajuster son appareil soi même, de toute manière, les limitations proviennent des appareils, il suffit de passer quelques minutes ou heures avec l'interface de réglages et ainsi vous économisez Chf. 4'000.--

De plus maintenant il existe des kit adaptés à votre smartphone et à un microphone sans fil que vous accrochez à votre chemise ou autre, l'interface est très intuitive et bien souvent le résultat est bien meilleurs lors que l'utilisateur contrôle lui même les paramètres.

C'est comme les radiologues qui s'équipent de machines dont ils ignorent les 3/4 des paramètres, ça arrive tous les jours dans les meilleurs hôpitaux !

Bientôt, les médecins et autres professionnels de la santé seront des interfaces des machines, cependant, ils resteront le maillon faible dans cette chaîne hautement et de plus en plus technologique.

Écrit par : Corto | 19/05/2019

@Corto : vos remarques sont intéressantes. Il est possible que vous ayez raison. J'ai sur le rôle des médecins et autres professionnels paramédicaux un avis un peu différent du vôtre. Il s'agit des relations à construire avec l'Intelligence Artificielle.
Mais on s'écarte un peu de mon propos sur ce blog. A vrai dire, le financement des prothèses auditives sans aucune participation du patient a pour effet un formidable protectionnisme de tout ce marché, dissuadant le patient de toute démarche alternative, notamment dans le sens de ce que vous indiquez.

Écrit par : JA Haury | 20/05/2019

Vous avez certainement entendu parler de ces imprimantes et scanners 3D qui prennent les empreintes et façonnent des dents au centième de millimètre, également dans la chirurgie orthopédique, ces scanners qui calculent exactement la taille et la forme des prothèses avec une précision sans équivalence, donc dans beaucoup de domaines, la mécanisation assistée par ordinateur, sans encore parler d'intelligence artificielle remplace petit à petit, beaucoup de professions. Dans l'imagerie médicale, de plus en plus des logiciels commencent à produire des diagnostiques très fiables, bien souvent, plus fiables que l'interprétation humaine, etc. !

Dans le domaine des analyses, des kits permettent de faciliter de dérèglements ou de maladies, ces kits sont vendus au public en faisant abstraction de toute forme de relation avec le corp médical.

Egalement, le public s'auto-diagnostique de plus en plus via les accès internet et bien souvent arrivent chez leurs médecins avec des réponses parfois meilleures que celles des professionnels et trouvent également les traitements adaptés sur le net. En fait, les médecins dans bien des domaines et de plus en plus servent de contrôleurs, tout cela sans utiliser un terme que je trouve encore crétin (intelligence artificielle), car cette technologies est bien trop souvent galvauder de ci et de là !

Bien à vous

Écrit par : Corto | 21/05/2019

@Geo et Corto : J'ai effacé un certain nombre de vos messages, non pas qu'ils soient sans intérêt, mais parce qu'ils sont trop éloignés du sujet de ce blog. Rendez-vous à mon prochain "papier".

Écrit par : JAHaury | 09/06/2019

Merci !

Écrit par : Corto | 09/06/2019

Je m'excuse !!

Écrit par : Corto | 20/06/2019

A propos des soins dentaires on avait bien compris, commentaires explicites à ce sujet, que le refus de se tourner vers l'assurance maladie était provoqué par l'angoisse de nombreux d'entre nous voyant chaque année augmenter leurs primes.

Toutefois la psychologie moderne attire notre attention sur les graves problèmes que causent les dents malades notamment au système digestif en son ensemble.

Sans vouloir être excessive les nouvelles concernant la sécheresse annoncent de très sévères restrictions d'eau à venir or l'eau dans les préparations médicales (dont l'homéopathie, notamment) les lavages et rinçages de bouche, tisanes, décoctions, hygiène de vie, etc?!

Pourquoi ne pas se tourner vers les impôts qui reprendraient les soins médicaux et dentaires comme expliqué allant de soi.


Les impôts, contrairement à l'assurance maladie. tiennent compte des revenus des contribuables ce qui n'est que justice pour les uns comme pour les autres.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 30/06/2019

Si je comprends bien, vous donnez le choix entre taxer les frais médicaux, s'assurer contre les abus fiscaux ou supprimer carrément les assurances et les impôts ? Proposition intéressante sur le plan créatif, mais qui demande un examen attentif des incidences du côté macroéconomique: ce que les designers politiques oublient toujours.

Écrit par : rabbit | 01/07/2019

"Pourquoi passer par 15 intermédiaires, achetez en Chine directement !"
Je n'ai pas essayé l'exerciez récemment, mais je me souviens que des prothèses pouvaient s'y acquérir pour moins d'un franc pièce ... à condition d'en commander un millier!
J'imagine que vous ne pouvez pas publier des renseignements plus précis sans risque juridiques, mais ce serait d'une grande utilité pour nombre d'entre nous: à demi-mot peut-être ...

Écrit par : Mère-Grand | 08/08/2019

@Corto
Je trouve nombre de vos interventions sur les technologies d'avenir (ou du présent parfois) très intéressantes. Merci.

Écrit par : Mère-Grand | 08/08/2019

Écrire un commentaire